• • " La violence conjugale : les conséquences pour les enfants témoins »

  • .

    Eléments de contenu : 
     

    Si les violences conjugales s’exercent au sein du couple, elles n’épargnent pas les enfants qui vont entendre,

    assister voire intervenir lors des violences.  Aussi, nous parlons « d’enfants co-victimes » en référence au rapport Henrion (2001),

    selon lequel « La violence dont l’enfant est témoin a les mêmes effets sur lui que s’il en était victime ».

    Par ailleurs, nous savons aujourd’hui que les violences conjugales s’exercent également dans la sphère parentale, impliquant l’enfant,

    au-delà même des conséquences que les violences peuvent avoir sur lui lorsqu’il y ait exposé. De même, ces violences se poursuivent

    après la séparation du couple conjugal et l’enfant qui demeure le seul lien entre les adultes peut être d’avantage concerné par les

    violences. De fait, la notion de « violences conjugales » semble réductrice pour désigner la réalité à laquelle est confronté l’ensemble

    de la famille. Nous privilégions aujourd’hui le terme de violences familiales.

     

    •  inscription obligatoire au 03 87 69 04 36