La Gazette du Café des parents -janvier-2023

 

La médiation familiale

Le service de médiation familiale de l’EPE accompagne les personnes en situation de crises et/ou de conflits familiaux. « Processus de construction ou de reconstruction du lien familial, axé sur l’autonomie et la responsabilité des personnes », la médiation familiale peut vous permettre de trouver une issue aux difficultés que vous rencontrez.

 

A qui s’adresse la médiation familiale ?

  • Aux personnes mariées, en concubinage, pacsées, séparées ou en instance de divorce qui souhaitent trouver des accords amiables sur les modalités d'organisation de la vie familiale après une séparation.
  • Aux parents qui ne voient plus, ou rarement, leurs enfants suite à une séparation/un divorce.
  • Aux grands-parents privés de contacts avec leurs petits-enfants.
  • Aux adolescents ou aux jeunes adultes en rupture familiale.
  • Aux frères et sœurs en conflit.

 

Pourquoi et quand faire appel à un médiateur familial ?

→ Avant, pendant ou après une séparation ou un divorce, pour réfléchir et décider à la façon de continuer à exercer ensemble des responsabilités parentales, en préservant les enfants du conflit.

La médiation familiale peut vous permettre un travail sur :

-        Les besoins des enfants (pour chacun, individuellement, et pour la fratrie)

-        Les besoins des adultes

-        L’organisation de la vie quotidienne (la scolarité, la santé, les loisirs, la religion, les relations avec les autres membres de la famille, etc.)

-        Les modalités d’accueil des enfants chez chacun des parents

-        La contribution financière de chacun des parents

-        La répartition des biens et les incidences financières de la séparation.

→ A tout moment dans d’autres situations de désaccord ou de conflit, notamment lors de :

-        Reconfiguration familiale, pour réfléchir sur les places de chacun et la nouvelle organisation matérielle et relationnelle.

-        Relation difficile entre les parents et leurs enfants adolescents ou jeunes majeurs.

-        Conflits entre les membres de la famille, pour lesquels les enfants peuvent être l’enjeu.

-        Concertations nécessaires pour prendre des décisions concernant un parent âgé, malade ou handicapé.

-        Situation de succession.

Comment se déroule un processus de médiation familiale ?

La médiation familiale est une démarche volontaire qui peut se dérouler avant, pendant, après ou en dehors d’une procédure judiciaire.

Les personnes sont préalablement reçues pour un entretien d’information sur la médiation familiale. Elles peuvent être accueillies individuellement ou conjointement.

L’adhésion des 2 parties est indispensable pour que le processus puisse débuter. Il est essentiel que les échanges s’organisent dans un climat de coopération et de respect mutuel.

Le nombre de séances de médiation dépend de la situation et des sujets à aborder (généralement 1 à 6 séances d’une durée d’1h30 environ).

Les décisions sont prises par les personnes elles-mêmes et peuvent être consignées dans une convention écrite remise à chacune des parties. Les accords signés peuvent faire l’objet d’une homologation par un magistrat pour les matières relevant de sa compétence.

Le contenu des entretiens est confidentiel, il ne donne lieu à aucun compte-rendu et ne peut à aucun moment être utilisé à des fins d’enquête ou de preuve en justice (sauf exceptions prévues à l’article 434-3 du Code Pénal.).

 

Bon à savoir : Lors d’une procédure de divorce, le juge aux affaires familiales peut enjoindre les parties à participer à un rendez-vous d’information sur la médiation familiale. Il peut également ordonner une mesure de médiation (décret n°96652 du 22 juillet 1996 ; loi du 4 mars 2002 sur l'autorité parentale ; loi de 2004 sur le divorce). A voir si on conserve ce paragraphe ?

 

Qui est le médiateur familial ?

Le médiateur est un professionnel diplômé d’Etat, indépendant de la justice et des services sociaux, neutre et impartial. Il permet aux personnes d’élaborer elles-mêmes des solutions acceptables (le médiateur n’a aucun pouvoir de décision).

Le médiateur est tenu à la confidentialité et s’engage dans une démarche de supervision de ses pratiques et dans un processus de formation continue.

Parentalité / Conjugalité

Inscription Newsletter


En validant votre inscription, vous acceptez que l’EPE57 utilise votre adresse e-mail dans le but de vous envoyer une lettre d’informations. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en utilisant le lien de la newsletter. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données à caractère personnel, consultez notre politique de confidentialité

Recherche