La Gazette du Café des parents -janv-19

 

Notre expérience de la médiation familiale

 

«  Mon compagnon et moi sommes en train de nous séparer. Nous sommes tous les deux parents d’une petite fille. La décision de séparation est venue de moi, mon compagnon l’a très mal acceptée. Le point le plus douloureux pour chacun de nous est le fait d’être séparé de notre fille une partie du temps. Dès le départ, nous avons envisagé une garde alternée, j’ai demandé un aménagement du temps et mon compagnon a demandé un avis extérieur ; il était d’autre part tout à fait d’accord avec ma proposition. Il a proposé de faire appel à un médiateur, une médiatrice.

J’ai été réticente au début, j’avais peur que ça lui permette de refuser totalement ma proposition. Nous avons commencé une médiation pour essayer de trouver la meilleure solution possible pour notre future vie tous les trois. Notre point de départ et notre point principal a été la garde alternée de notre fille, même si lors des séances, beaucoup d’autres choses ont surgi ou ressurgi.

Il y a peu, j’ai été déposé au tribunal une requête pour une demande commune de garde alternée. Grace à la médiation, nous avons fini par nous mettre d’accord ou du moins pour prendre des décisions constructives pour notre fille et pour nous, parents. La médiation, le lien de la médiation a été pendant plusieurs mois le seul endroit où nous avons pu parler ensemble ; les interventions de la médiatrice ont permis que nous parlions sans nous déchirer et sans que cela tourne aussitôt au règlement de compte. Notre séparation doit être bientôt effective, nous avons repris un rendez-vous pour faire le point sur le fonctionnement de la garde alternée après la séparation.

Je pense que sans cette médiation, il aurait été très probable que nous finissions par nous affronter juridiquement.

Tout ce que j’espère est que nous arrivions à rester un couple parental pour notre fille, qu’elle nous sente toujours être sa mère et son père à part entière et tout le temps, même le temps où elle vivra avec un seul de ses deux parents. » 

 

Les jumeaux

« Nous voulions bébé 2, mais dame nature a décidé de le cloner !! Quelle surprise lorsqu’à l’échographie nous voyons ces deux petites cacahouètes. La surprise laisse vite place à l’angoisse et des tas de questions : comment vais-je faire pour porter deux enfants ? Comment va réagir l’ainé ? Quel temps nus restera-t-il une fois les multiples changes, biberons…etc terminés ?

Beaucoup de gens sont fascinés lorsqu’on leur dit qu’on attend des jumeaux. Et les questions et remarquent fusent :

-ce sont des varis ou des faux ? (Ben ce sont de vrais bébés !!)

- vous avez des jumeaux dans votre famille ? ( Non tous les jumeaux ne sont pas héréditaires)

- Ca doit être du boulot !!!!

Toutes ces questions vous sont posées partout où vous allez….magasins, dans la rue….etc

Malheureusement les grossesses multiples cachent un taux de prématurité énorme, des complications pour la maman et les bébés, et souvent les scénarios ne sont pas terribles. Fort heureusement, la vie m’a fait un joli cadeau (Enfin 2 !!). Après un mois et demi en réanimation, nos amours sont en pleine forme »

Quand les enfants sont grands

 

Plus tout à fait maman, mais pas encore Grand’Maman :

« Les retrouver c’est super, mais il y a un âge où chacun doit vivre dans son nid ! Ça n’enlève pas l’amour, mais il faut bien un jour VOLER DE SES PROPRES AILES… »

 

 La famille recomposée

 

« Il vaut mieux une famille recomposée unie et heureuse qu’une famille qui se déchire »

 

……….

 

« Bientôt six ans que nous avons recomposé ! Mariage, naissance d’un petit garçon (mon mari a déjà une fille adolescente), tout va bien !

Bien sûr il y a des hauts et des bas, mais comme dans toutes les familles. Bien sûr, parfois nous n’avons pas la même façon de voir les choses, mais il suffit souvent de se parler, d’un sourire et ça repart.

Bon il faut aussi se dire qu’on a tous un vécu différent, que le nôtre n’est pas forcément le meilleur, et que la vie ne se résume pas à avoir tort ou raison !!

Enfin notre bébé nous a aussi bien soudés ! »