La Gazette du Café des parents -janvier-2022

 

Moi, parent d'ado

5 parents sont venus pour cette rencontre, tous sont parents d’adolescents et se questionnent autour de cette période de vie et des changements relationnels qu’elle implique.

« Je ne reconnais plus mon enfant »

Tous les parents présents ont pu constater différentes transformations chez leurs enfants devenus adolescents. Ces transformations concernent différentes sphères :

- physiques et physiologiques : notamment les bouleversements hormonaux dûs à la puberté transformant le corps et les odeurs de ce corps parfois de manière progressive ou plus brutale en fonction des adolescents.

- humeurs : les ados peuvent passer d’une émotion à une autre rapidement, du rire aux larmes ; la variabilité de l’humeur est normale à l’adolescence bien qu’elle soit parfois incomprise par les adultes. C’est une période de fragilité psychologique, les adolescents manquant de confiance en eux dans cette phase de grands bouleversements interne et externes ; le confinement ayant été pour certains un contexte exacerbant des émotions négatives telles que l’anxiété, mal être, tristesse, repli sur soi…

- vie sociale : changements relationnels avec les parents, les ados s’opposant à l’autorité parentale de façon plus ou moins bruyante selon les familles : une maman nous exprime la communication positive avec ses ados au quotidien qu’elle a réussi à mettre en place, d’autres parents évoquent les rapports de force et les conflits qu’ils vivent régulièrement avec leurs ados.

- plan relationnel : les parents s’accordent pour dire que les adolescents ont, à différents niveaux, besoin de s’opposer et de s’extraire de l’autorité parentale et de la famille en générale.

Au-delà de ces transformations dites « normales », certains parents constatent un véritable mal-être chez leur adolescent, qui s’est accentué avec les confinements successifs.

 

Transgressions et prises de risques

Pour certains jeunes, cette quête d’autonomie passe par des transgressions et des prises de risques, qui, parfois, mettent en danger notablement l’adolescent.

Etre parent d’adolescent, c’est donc également accepter de perdre ce rôle et cette capacité de protection, sur toutes les sphères de la vie de l’enfant. Même si, dans une moindre mesure, ces prises de risques sont saines et incontournables au développement, les parents soulignent la nécessité de dialoguer et d’être dans une démarche préventive à l’égard de l’adolescent afin de le rendre responsable et conscient des risques encourus.

L’appartenance au groupe des pairs est cruciale et l’adolescent a besoin de se reconnaitre parmi d’autres personnes de son âge. En cela, les jeunes éprouvent la nécessité de partager, de dialoguer, se ressembler, se confronter… Les parents remarquent que, de nos jours, ces modalités se font surtout via les nouvelles technologies, notamment les réseaux sociaux.

 

Place à une nouvelle relation

En terme d’éducation, les parents affirment qu’ils leur paraissent importants de maintenir un cadre d’autorité à l’adolescence avec des règles, bien qu’à l’intérieur de ce cadre, une certaine liberté et autonomie soit possible, en accord avec les besoins de l’adolescent.

Ils concluent en insistant sur le fait que la communication est primordiale « il faut être à l’écoute du jeune, le laisser s’exprimer ».

Parfois, cette communication verbale étant fragile entre parent et adolescent, il peut être intéressant de passer par d’autres voies de communication, tels que  écrire une lettre ou envoyer un texto. L’adolescent peut y être davantage réceptif.

 

 

Parentalité / Conjugalité

Inscription Newsletter


En validant votre inscription, vous acceptez que l’EPE57 utilise votre adresse e-mail dans le but de vous envoyer une lettre d’informations. Vous pouvez à tout moment vous désinscrire en utilisant le lien de la newsletter. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données à caractère personnel, consultez notre politique de confidentialité

Recherche